Superviseur Hygiène Sécurité Environnement, rencontre avec Abel Grondin

Depuis maintenant 3 ans, Abel Grondin exerce fièrement le métier de superviseur HSE, à seulement 23 ans, au sein de CNIM (mandataire du groupement), sur le chantier RUN’EVA. Ce métier, essentiel pour la conduite des travaux de création du pôle déchets Sud, consiste à évaluer les risques liés à l’Hygiène, la Sécurité et l’Environnement dans l’activité industrielle. Passionné par son travail, Abel veille scrupuleusement à la sécurité des collaborateurs présents sur le chantier, qui mobilise l’intervention de nombreuses entreprises locales et nationales.

Après avoir obtenu son BAC, il s’est engagé dans un DUT HSE à Saint-Pierre pour valider par la suite sa licence en QHSSE (Qualité – Hygiène – Sécurité – Santé – Environnement). C’est à la suite d’une alternance dans le même domaine que l’aventure en tant que superviseur a commencé pour lui.

Habitant à la Rivière Saint-Louis, Abel est d’autant plus engagé dans ce chantier d’envergure pour le traitement et la valorisation des déchets de l’île, à deux pas de chez lui, à Pierrefonds. En effet, travailler pour RUN’EVA lui permet de participer au développement du territoire Sud. Il est convaincu que sa mission sert à l’intérêt général en contribuant à la réduction de la butte de déchets « qui ne fait pas rêver », et ainsi à la préservation de notre environnement.

Pour exercer ses missions au quotidien, il est équipé d’outils spécifiques et performants tels que des détecteurs « multigaz », permettant de détecter toute anomalie dans un espace confiné, ou des dispositifs « homme-mort », qui préviennent des chutes du personnel sur le terrain. Il veille également à limiter au maximum la coactivité sur le chantier, afin de ne pas générer d’interférences et donc de risques supplémentaires entre le personnel de CNIM (mandataire du groupement), les autres membres du groupement Génie Civil et les sous-traitants sur le chantier.

Être superviseur HSE, c’est aussi, selon lui, travailler avec les responsables montage, génie civil, électricité, mécanique… Sa journée type : Après une réunion chaque matin pour organiser la journée, il se rend directement sur le terrain ! Et c’est ce qu’Abel apprécie particulièrement, être en contact direct avec son équipe et ainsi, apporter sa pièce à l’édifice. Le chantier RUN’EVA, c’est tout de même plus de 420 collaborateurs. C’est la raison pour laquelle, il faut savoir faire preuve de « diplomatie, persévérance et réactivité », nous explique-il. Il faut savoir également répondre à l’imprévu tout en garantissant à chaque collaborateur de bonnes conditions de travail. « Faire ce métier, c’est finalement permettre à mes compagnons de chantier de travailler sans être en danger et leur permettre de rentrer chez eux sains et saufs. »

– Abel Grondin, Superviseur HSE

logo-ileva

©2019 - Tous droits réservés - Politique de confidentialité - made with by Futurun