Vers la fin du tout enfouissement

Le tout enfouissement est une solution dépassée qui génère des impacts forts pour le territoire et les Réunionnais.

 
  • Écologique : avec des risques de pollution des sols et de l’océan, mais aussi des émissions permanentes de méthane.
  • Sanitaire : avec des risques de diffusion de maladies comme la dengue ou encore des nuisances olfactives.
  • Économique : avec un coût élevé du traitement des déchets, sans aucune valorisation énergétique. La création d’un casier de stockage de déchets coûte ainsi 20 M€, hors achat du terrain.
  • Foncier : avec en moyenne 6 ha supplémentaires consommés tous les 4 ans pour augmenter les capacités d’enfouissement du site.

 

L’Union européenne et l’État, avec la Loi de Transition Énergétique pour une Croissance Verte, incitent les collectivités à mettre un terme au tout enfouissement des déchets d’ici 2022.

 
La prévention et le traitement des déchets sont très largement encadrés par des directives européennes et nationales. Ces dernières prônent en priorité la réduction des déchets à la source et le recyclage. Pour cela, les taxes liées à l’enfouissement ne vont cesser d’augmenter et se répercuteront directement sur le coût de la Taxe d’Enlèvement des Ordures Ménagères (TEOM), payée par les ménages réunionnais.

65%

C’est le pourcentage de déchets qui devront être recyclés d’ici 2025, fixé par la Loi de Transition Énergétique pour une Croissance Verte

Le tout enfouissement n’est plus une solution tenable sur le plan économique et environnemental. De nouveaux modes de traitement de nos déchets doivent être prochainement mis en oeuvre pour répondre à l’urgence de la situation.

enjeu
logo-ileva

©2019 - Tous droits réservés - Politique de confidentialité - made with by Futurun